Lexique

  • Bassin versant

    Un bassin versant est un territoire dont les limites sont naturelles c'est-à-dire délimitées par les crêtes des montagnes et les dénivellations du terrain qui définissent la ligne de partage des eaux. Chacune des gouttes d'eau qui tombe à l'intérieur des limites d'un bassin versant, peu importe l'endroit dans le bassin versant, atteindra, à la fin de son parcours, le même exutoire : cours d'eau, lac, mer, océan, etc.

    Chaque bassin versant se caractérise par différents paramètres, soit géométriques (surface, pente), pédologiques (nature et capacité d'infiltration des sols), urbanistiques (présence de bâtiments) mais aussi physico-chimiques et biologiques (qualité de l'eau).

    Haut de page

  • Charges

    Les charges sont obtenues en multipliant les volumes d'eau par les concentrations.

    Haut de page

  • Construction de chambres de mesures

    Processus clé en main d'installation de canaux et déversoirs dans le domaine municipal et industriel (aluminerie, pâtes et papiers, mines, villes, etc.) avec une précision de la mesure assurée permettant le contrôle et la gestion en temps réel des effluents.

    • Plus d'une centaine de canaux et déversoirs installés
    • Licence d'entrepreneur spécialisé dans le domaine
    • Assurances civiles et environnementales

    Haut de page

  • Détecteur infrarouge

    Pour mesurer l'épaisseur de boues d'étangs, nous calculons la différence entre la hauteur totale (eau et boues) et la hauteur d'eau au-dessus des boues. Nous utilisons pour ces mesures un détecteur infrarouge, à cellule photoélectrique. Cet appareil donne une très grande précision.

    Haut de page

  • Essai à la fumée

    Les essais à la fumée permettent de détecter les principales sources de captage d'un réseau sanitaire. L'opération consiste à propulser de la fumée dans le réseau d'égouts afin d'en détecter les raccordements illicites. Ces raccordements sont des gouttières, des puisards de rues, etc. raccordés à l'égout domestique. Ils sont la cause principale des refoulements d'égouts lors de pluies abondantes et de la fonte des neiges du printemps.

    Haut de page

  • Mesures de débit de nuit

    Pour étudier l'infiltration et le captage d'eau dans le réseau d'égouts, il est recommandé d'évaluer les quantités d'eau pendant la nuit lorsqu'il y a moins d'utilisateurs.

    Haut de page

  • Méthode de dilution

    Pour la méthode par dilution, on utilise un traceur, soit la rhodamine qui possède de nombreux avantages dont la possibilité d'analyses in-situ au fluoromètre et est particulièrement utilisée dans les cours d'eau exempt d'effluent industriel. Cette méthode requiert que l'eau soit relativement à pH neutre, que l'eau soit peu colorée, qu'il y ait peu de matières en suspension et de matières organiques et qu'il ne contienne aucun agent oxydant comme le chlore.

    Haut de page

  • Méthode du disque léger

    De façon à valider les mesures du détecteur infrarouge, une roue de vélo munie d'un grillage fin (moustiquaire) et d'un ruban à mesurer est également descendue dans le fond de l'eau. La hauteur d'eau mesurée sur le ruban alors que la roue arrête sa descente, indiquant qu'elle repose sur le lit de boues, est notée et comparée à la lecture obtenue à l'aide du détecteur infrarouge.

    Haut de page

  • Méthode du moulinet

    La méthode du moulinet peut être utilisée lorsque l'utilisation d'un traceur s'avère inadéquate.

    Haut de page

  • Raccordements inversés

    Branchement ou défectuosité à un équipement qui permet à des eaux usées sanitaires de se déverser ailleurs que dans un réseau d'égout domestique ou unitaire, soit dans un réseau d'égout pluvial, sur le sol, dans un fossé ou dans un cours d'eau, alors que l'immeuble concerné est desservi par un réseau d'égout domestique ou unitaire.

    Sont inclus dans cette définition les cas suivants :

    • un branchement de service fautif entre un immeuble et le réseau d'égout public;
    • un branchement erroné d'un appareil sanitaire à l'intérieur d'un immeuble;
    • une liaison croisée entre les conduites de réseaux d'égout publics permettant l'écoulement d'eaux usées sanitaires d'un réseau d'égout domestique ou unitaire vers un réseau d'égout pluvial;
    • une fuite provenant d'un réseau d'égout domestique ou unitaire et se déversant dans une conduite d'égout pluvial, sur le sol, dans un fossé ou dans un cours d'eau;
    • un déversement d'eaux usées sanitaires dans un réseau d'égout pluvial, sur le sol, dans un fossé ou dans un cours d'eau, alors que l'immeuble est desservi par un réseau d'égout domestique ou unitaire.

    (Source : Guide méthodologique pour la recherche et l'élimination des raccordements inversés dans les réseaux de collecte d'eaux usées municipales)

    Haut de page

  • Sédiment

    Les sédiments sont un mélange de particules de sol de différentes grosseurs. Quand ils sont transportés par l'eau, les sédiments sont déplacés plus ou moins loin selon leur taille. Ils peuvent transporter avec différents nutriments dont le phosphore. En zone calme, ces particules ont la propriété de former un dépôt par décantation (sédimentation).

    La qualité de l'eau et les sédiments sont inter-reliés et ces derniers peuvent avoir une grande influence sur la qualité de l'eau. S'ils sont pollués en aval de zones habitées, cultivées et/ou industrialisées par des influences anciennes et/ou récentes, ils pourront être remis en suspension entre autres en période de crue et à la suite de travaux contribuant à la modification des courants ou favorisant l'érosion. Les sédiments peuvent ainsi accumuler ou libérer dans l'eau divers nutriments ou micropolluants, comme le phosphore qui favorise notamment l'apparition de cyanobactéries. Il devient donc nécessaire de procéder à la caractérisation des sédiments.

    Haut de page

  • Sources de captage

    Ce sont des raccordements qui constituent des points d'entrée d'eaux parasites et qui sont canalisées dans un réseau d'égout lors d'un événement pluvieux ou à la fonte des neiges, de façon intermittente ou parfois continue, résultant de diverses pratiques (ex : raccordement des drains français, des drains de toit plat ou des gouttières, drains d'entrée de garage en contre-pente ou puisards de rue au réseau sanitaire, présence de tampons perforés sur des regards sanitaires situés dans des zones de dépression, interception de fossés et de ruisseaux, raccordements d'égout pluvial au réseau sanitaire, etc.).

    Haut de page

  • Traçage au colorant

    Cette technique consiste à verser un colorant non toxique dans un évier ou une chasse d'eau et de surveiller la présence du colorant dans les regards d'égout pluvial et sanitaire ainsi qu'au point de déversement dans le milieu récepteur.

    Haut de page

  • Validation d'équipements de mesures

    Évaluation des rejets liquides

    Haut de page